Le Gouvernement du Japon solidaire avec le Cameroun pour la paix et la sécurité

Yaoundé, 26 mars 2018 – Le Gouvernement Japonais a une fois de plus renouvelé son appui aux personnes déplacées internes et aux réfugiés affectés par la crise sécuritaire et humanitaire en République Centrafricaine et au Nigéria, par l’octroi de nouvelles contributions s’élevant à 5 320 000 dollars américains aux programmes des agences des Nations Unies en 2018.

L’objectif stratégique de cette assistance continue du Gouvernement du Japon est d’accompagner le Gouvernement du Cameroun dans le renforcement de la résilience des personnes touchées par le déplacement et l’extrémisme violent dans les régions de l’Est et du septentrion. Ce soutien s’étend également au rôle du Cameroun dans les opérations de maintien de la paix dans la région.

Selon l’ambassadeur du Japon, S.E Kunio Okamura, « Cette contribution réitère le soutien et la solidarité du peuple japonais envers le Cameroun et témoigne un grand respect du travail acharné du Gouvernement du Cameroun et des Organisations des Nations Unies pour apporter des solutions durables aux besoins croissants et urgents des populations affectées par les crises ».

Ce financement a été alloué au Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour une mise en oeuvre conjointe avec le Fonds des nations Unies pour la population (UNFPA) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR).

Plus spécifiquement :

  • 2,060,000 USD alloués pour l’autonomisation des jeunes pour la paix, la sécurité et la résilience dans l'Extrême-Nord du Cameroun (PNUD et UNFPA). L’objectif général du projet est de renforcer la paix et la stabilité dans les pays du bassin du Lac Tchad, en luttant contre l’extrémisme violent par la réduction de la vulnérabilité économiques des jeunes hommes et femmes, et le renforcement des capacités des communautés dans leur lutte contre l’extrémisme violent et la réintégration des groupes vulnérables.
  • 1,000,000 USD pour fournir une assistance aux personnes déplacées, aux réfugiés, aux rapatriés et aux communautés d'accueil dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun (PNUD et HCR). Ce projet vise à renforcer les leviers de paix et la stabilité dans les zones prioritaires désignées, à travers la promotion des mécanismes de cohésion sociale et de résolution des conflits, la fourniture de moyens de subsistance et l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables.
  • 1,660,000 USD pour l’appui au renforcement des capacités de l'EIFORCES pour les interventions de sécurité et de paix (PNUD). Le projet vise à renforcer les capacités institutionnelles de l’Ecole internationale des forces de sécurité (EIFORCES), à améliorer la qualité de son matériel de formation en vue de répondre aux normes internationales et à développer ses activités de recherche et de réseautage. Plus de 6 000 gendarmes, policiers, universitaires, fonctionnaires et membres de la société civile, principalement d'Afrique centrale et de l'Ouest sont les bénéficiaires directs de ce projet.
  • 600 000 USD pour la protection les solutions en faveur des réfugiés centrafricains et nigérians et les déplacés internes au Cameroun. Ce projet sera mis en oeuvre par le HCR pour l'enregistrement biométrique des réfugiés, la mise à disposition de la documentation dans les délais, l’accès à l'assistance juridique, la préservation du caractère civil et humanitaire de sept sites de l'Est et de l'Adamaoua et du camp de l'Extrême-Nord. Il s’agira également d’apporter une assistance juridique et offrir un service de prévention aux femmes et filles victimes de violence sexuelle.

« Quatre ans après le début des multiples crises qui touchent le Cameroun, il est important d’investir dans l’autonomisation des jeunes pour la paix, la sécurité et la résilience, mais aussi apporter les solutions aux personnes retournées et aux communautés d’accueil. Cette contribution démontre la solidarité du peuple Japonais et la reconnaissance de la générosité du peuple camerounais qui abrite des milliers de réfugiés et des personnes déplacées interne » a soulevé la coordinatrice des Nations Unies, Allegra Baiocchi.

Depuis le début de cette crise en 2013, le Japon a apporté son soutien à plusieurs agences des Nations Unies travaillant avec le Gouvernement du Cameroun afin d’apporter une assistance humanitaire et réduire la vulnérabilité des populations atteintes, les jeunes et les femmes en particulier, tout en renforçant leur capacité et leur autonomisation. La contribution du Japon s'élève à 41,130,000 USD depuis 2015.

 

Pour plus d’information, merci de contacter :

Ambassade du Japon au Cameroun : Yoshitomo Kawai, Chargé d'Etudes Economique et de Coopération, Tel. +237 222 20 62 02 / +237 222 20 65 85; Email: yoshitomo.kawai@mofa.go.jp info@yd.mofa.go.jp

PNUD Yaounde : Joseph FAJONG, Expert National de la Communication/ Tel.: +237 675645854; joseph.fajong@undp.org;

UNHCR Yaounde : Xavier Bourgois, Public Information Officer, Email : bourgois@unhcr.org;