150 leaders communautaires s’engagent pour la vaccination des enfants déplacés internes dans la région de l'Ouest

DSC02001

Depuis bientôt trois ans, plusieurs déplacés internes issus des Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, à cause de l’insécurité, ont trouvé refuge dans plusieurs Régions du Cameroun, avec un grand nombre dans les Régions du Littoral et de l’Ouest.

Dans la Région de l’Ouest, six Districts de Santé sont limitrophes à ces deux Régions. Ce sont les Districts de Santé de Bangourain, Malentouen, Mifi, Dschang, Mbouda et Galim avec environ 20 821 personnes déplacés en janvier 2019, selon le recensement effectué par le Ministère de l’Administration territoriale et la Croix Rouge.

Ces différents déplacés internes affectés par la perte de leurs proches et de leurs biens sont vulnérables et moins préoccupés par leur santé et celle des enfants que par le besoin de se loger et de se nourrir. C’est donc pour promouvoir l’équité en santé pour les enfants de la Région de l’Ouest, que le Ministère de la Santé Publique, via le Groupe Technique Central du Programme Elargi de Vaccination (GTC-PEV), a organisé six réunions de plaidoyer à l’endroit des leaders administratifs, religieux, traditionnels et des Organisations de la Société Civile, pour le suivi du statut vaccinal des enfants déplacés internes. L’activité a été mise en œuvre du 19 au 24 juin 2019 par le Groupe technique Régional du PEV de la Région de l’Ouest avec l’appui du Bureau de la Représentation de l’OMS au Cameroun.