Centre de presse

  • Dans le cadre du projet « Intégration d’une analyse selon le genre dans la réponse humanitaire et protection des femmes et des filles touchées par les actes violences de Boko Haram dans l’Extrême-nord », coordonné par ONUFEMMES, avec l’appui financier du Gouvernement du Japon, l’UNESCO a renforcé les capacités des acteurs des médias sur la production des émissions de radiodiffusion éducatives en matière de VSBG, de pratiques culturelles néfastes et de droits de la femme.

  • Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, est préoccupé par les retours forcés de centaines de réfugiés depuis la région de l’Extrême-Nord du Cameroun vers le nord-est du Nigéria, et ce malgré la récente signature d’un accord tripartite visant notamment à assurer le caractère librement consenti des rapatriements.

  • Deux écoles pilotes de l’Extrême Nord, situées en périphérie de la ville de Mokolo où de nombreux enfants camerounais déplacés par le conflit ont trouvé refuge, ainsi que sur le site de Minawao, qui accueille des réfugiés nigérians, ont été choisies pour mettre en place un projet innovant baptisé ‘Connect My School’.

  • Le nouveau Coordonnateur Résident du système des Nations Unies, Coordonnateur humanitaire et Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement au Cameroun, Mme Allegra Maria Del Pilar Baiocchi a présenté ses lettres d’introduction au Ministre Mbella Mbella Lejeune, Ministre des Relations Extérieures, le 18 juillet 2017 , Commençant officiellement son mandat dans le pays.

  • L’UNESCO a organisé du 3 au 10 mars 2017, respectivement à Mora, Mokolo, Minawao, et Kousseri, quatre sessions de formation de formateurs de femmes en alphabétisation fonctionnelle et numérique suivies de quatre campagnes de masses en vue d’assurer d’une part, une pérennité aux stratégies et activités mises en œuvre en faveur de la lutte contre les pratiques culturelles néfastes au respect des droits des femmes

  • Zandelé Colette pensait que sa vie était finie. Quelques minutes après la naissance de son bébé, celui-ci était mort. En plus du traumatisme provoqué par la perte de son enfant, l'expérience l'a également marquée d'une fistule obstétricale - à savoir un endommagement des tissus des organes internes de la femme, du fait de la pression trop longue exercée par le bébé lors d'un travail trop prolongé à l'accouchement.

  • « Communauté bien vaccinée, communauté en bonne santé», peut-on lire sur les chasubles arborés par toutes ces participantes accompagnées de médecins chefs et Points Focaux Communication de districts de santé. L’atelier qui a duré trois jours, a permis de sensibiliser les femmes sur l’importance de la vaccination et leur donner des outils pour mieux faire la couverture.

  • Une équipe de responsables des Nations Unies au Cameroun était en visite conjointe à Kousseri, dans la région de l’Extrême Nord le 26 avril 2017. Au cours de cette visite, ils ont rencontré les personnes déplacées internes, les réfugiés et les populations hôtes, tous bénéficiaires de projets relatifs au relèvement précoce, à la protection, à l’assistance alimentaire et non alimentaire, et à l’éducation.

  • Dans le cadre de ses activités de soutien aux écoles les plus vulnérables du Cameroun, l’UNICEF a reçu 30 000 kits scolaires de la part de la société Western Union.

  • Le Représentant de l’OMS, le Docteur Jean-Baptiste Roungou, s’est rendu dans les villes de Makary, Fotokol et Kousseri dans la Région de l’Extrême Nord entre le 19 et le 25 juillet 2017.