Santé et nutrition

Une meilleure qualité de la prise en charge dans les services de santé et de nutrition

un-cmr-unicefcrédit photo UNICEF

Contexte: 

Plusieurs indicateurs relatifs à la situation sanitaire des femmes, des nouveau-nés, des enfants et des adolescents demeurent insuffisants voire préoccupants. Comme le révèle la proportion des femmes accouchant à domicile qui reste élevé (69 % à l’Extrême Nord), plus de 25 % des grossesses sont observées chez des filles âgées de 15-19 ans.

De plus la jeune fille demeure vulnérable par rapport au VIH avec des prévalences qui sont parfois au-delà de la prévalence nationale (prévalence estimée à 6,3% à l’Est); la prise en charge néonatale reste inadéquate, les diarrhées, la rougeole et les infections respiratoires demeurent les premières causes de décès chez les enfants de moins de 5 ans. la malnutrition aigüe et chronique restent préoccupantes avec des pourcentages respectifs de 6% et 32%.

Par ailleurs, on relève une forte contribution des ménages pour leur santé (Estimée à 70,42%). A cela s’ajoute un système de santé faible, peu résilient, déconnecté des besoins des populations, assorti d’une gouvernance qui mérite d’être améliorée et un environnement de santé nécessitant un appui approprié.

Tout ceci a pour conséquence, une mortalité maternelle et néonatale encore très élevées (782 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes en 2011, la mortalité des enfants de moins de 05 ans atteignant 173 ‰ au Nord, 154 ‰ à l’Extrême-Nord et 127 ‰ à l’Est).

Les nouveau-nés contribuent à plus de 25% des décès chez les moins de 05 ans et des réelles barrières à l’accès aux financements de la santé sont observées.

Objectifs du programme

  • Améliorer en quantité et en qualité les services de prise en charge des femmes, des nouveau-nés, des enfants et des adolescents ;
  • Améliorer la qualité des services de prévention de la santé maternelle, du nouveau-né, des enfants et des adolescents;
  • Rendre l’environnement de la santé favorable à la réduction de la mortalité des femmes, des nouveau-nés, des enfants, des adolescents et des personnes vulnérables;
  • Améliorer l’accès et l’utilisation des services de prévention de la malnutrition;
  • Renforcer l’utilisation des services de prise en charge de la malnutrition. 

Budget prévisionnel (2018-2020)

Agences  SNU

Fonds disponibles

(EnDollars)

Financements restant à mobiliser                            (En  Dollars)

TOTAL                          

(En Dollars)

OMS

1 000 000

3 000 000

4 000 000

UNICEF

1 000 000

2 000 000

3 000 000

UNFPA

18 000 000

3,9 000 000

21,9 000 000

ONUSIDA

1 000 000

3 000 000

4 000 000

PAM

23,7 000 000

23,7 000 000

 

TOTAL

 

21 000 000

 

35,6 000 000

 

56,6 000 000