Revitalisation des économies

Promotion d'opportunités d'emplois décents pour les jeunes et les femmes dans les chaines de valeur porteuses

un-cmr-unwomen.AGRICULTURE

Contexte 

La guerre contre Boko Haram qui sévit dans le septentrion et les effets néfastes de la crise centrafricaine à l’Est provoquent un afflux de réfugiés dans ces régions frontalières du Cameroun. Il en résulte une réduction des opportunités économiques.

Les femmes et les jeunes paient le plus lourd tribut de cette situation du fait de leur faible participation à la vie économique, aux opportunités d’emploi et à l’accès aux revenus. Pour preuve, pendant que les hommes actifs affichent un sous-emploi de 63 %, ce taux est respectivement de 71,4 % et 78 % pour les jeunes et les femmes en âge de travailler.

Pour résorber cet écart dommageable, le Gouvernement entend réduire de 50% le sous-emploi des femmes et des jeunes à l’horizon 2020. Il est appuyé en cela par le Plan Cadre des Nations-Unies pour le Développement (PNUAD 2018-2020) dont le pilier 1 vise à « développer des opportunités d’emplois décents et d’inclusion sociale en faveur des jeunes et des femmes ».

Objectifs du programme

Assurer l’autonomisation économique et la protection sociale des femmes et des jeunes à travers la création d’opportunités d’emplois décents dans les chaînes de valeur porteuses. 

Objectif 1: Le renforcement de la coordination et des capacités d’intervention des acteurs financiers et non-financiers impliqués dans l’appui à l’entrepreneuriat, l’autonomisation et l’accompagnement des jeunes et des femmes ;

Objectif 2 : L’appui aux jeunes et femmes entrepreneurs potentiels et existants, les plus vulnérables, à créer et développer des entreprises viables dans des chaînes de valeur porteuses;

Objectif 3: La mise en place des mécanismes de capitalisation et de diffusion de l’information, autant pour informer les jeunes et les femmes des évolutions de l’environnement des affaires et des opportunités relatives au renforcement de leurs compétences interpersonnelles, qu’à l’égard des acteurs du développement et du grand public pour servir d’aide à la prise de décision et la généralisation des connaissances.